Créer un mieux vivre sur les exploitations laitières, telle est la mission de notre collectif. Nous sommes éleveurs laitiers, et depuis 2017 nous transformons une partie de notre lait nous même, pour sécuriser nos revenus et proposer une gamme de yaourts, fromage blanc et lait frais savoureux, en direct de nos fermes. Basés au sein du Parc Naturel Régional des Caps et Marais d’Opale, nous voulons par notre projet préserver nos prairies, faire pâturer nos troupeaux et participer à la préservation d’un écosystème précieux tout en maximisant le bien être de nos animaux. Forts d’un savoir-faire acquis au fil des années, la qualité gustative de nos produits laitiers est reconnue et nous avons à cœur de recréer un lien précieux entre les consommateurs et nous éleveurs-agriculteurs. Nous construisons pour 2023 un nouvel atelier de fabrication pour permettre d’étendre notre gamme de produits laitiers pour nos clients, et sécuriser encore davantage l’avenir de nos exploitations.

Quelles sont les cibles visées ?

Consommateurs

En quoi votre projet va-t-il contribuer à promouvoir la gastronomie de la région Hauts-de-France ?

Manger c’est évidemment également produire. Pour nous il était clé de rassembler les producteurs et les consommateurs. En écoutant les préoccupations des consommateurs en quête de traçabilité, de bon et de plus de naturalité, nous avons créé une gamme de produits laitiers au lait entier de nos fermes, avec des choix d’ingrédients gourmands issus de PME françaises, conditionnés en pots carton recyclables et en bouteille en verre pour réduire les déchets générés par leur consommation. A travers la dégustation de nos produits, c’est non seulement le goût d’un vrai dessert qui est retrouvé mais c’est également un territoire qui est préservé. Notre marque « Lait Prairies du Boulonnais », est le reflet d’une ambition forte partagée avec nos clients et consommateurs de préserver nos prairies pour participer à la lutte contre le changement climatique (biodiversité, captage carbone, alimentation des troupeaux). Créer un lien durable et responsable « de l’herbe à la cuillère ».

En savoir +